11eme étape : Les Français et la vie des maillots

11eme étape : Les Français et la vie des maillots©Media365
A lire aussi

Media365, publié le mercredi 12 juillet 2017 à 18h19

Kittel accroît sa domination, Froome, Barguil et Yates ne tremblent pas : voici le point sur la 11eme étape des Français et la vie des maillots.

Les Français
Si Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert) et Elie Gesbert (Fortuneo-Oscaro) se sont montrés lors de la 10eme étape mardi, en s'échappant avant d'être repris à 7km de l'arrivée, on ne peut pas dire que les Français ont animé cette 11eme étape mercredi, marquée par la cinquième victoire de Marcel Kittel (Quick-Step Floors) dans ce Tour de France 2017. Pour la deuxième fois (seulement) dans cette édition, aucun Français n'a pris part à l'échappée du jour. Rudy Molard (FDJ) a bien tenté une attaque pour rejoindre le trio de tête, à 58km de l'arrivée. Mais le grimpeur a rapidement été rattrapé par le peloton. En fait, on a plus entendu parlé des Tricolores à causes de leurs galères sur la route qui menait le peloton à Pau... Perrig Quemeneur (Direct Energie), qui a roulé sur un bidon lors du ravitaillement, a été à l'origine d'une chute qui a contraint Dario Cataldo (Astana) à l'abandon, à 90km de l'arrivée. Une chute dont Axel Domont (AG2R La Mondiale) a aussi été victime, heureusement sans gravité. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a de son côté terminé deux fois au sol et a avoué tout son soulagement de sortir indemne de cette étape de plat. Il a aussi dû changer de vélo pour un problème mécanique. Arthur Vichot (FDJ) a lui aussi goûté au goudron et s'est montré passablement énervé après coup. Enfin, Nacer Bouhanni, classé 8eme à l'arrivée, a assisté avec autant d'impuissance que mardi à la victoire de Kittel au sprint.

 
La vie des maillots
Maillot jaune : Christophe Froome (GBR/Sky)
La journée a été tranquille pour le leader du Tour de France et son équipe Sky. Chris Froome est resté sans aucun problème dans le peloton tout au long de l'étape. Le maillot jaune pourrait en revanche être attaqué dès jeudi, lors de la 12eme étape.

 
Maillot vert : Marcel Kittel (ALL/Quick Step)
Si Marco Marcato a pris les 20 points du sprint intermédiaire, l'Allemand a une nouvelle fois été l'auteur d'une démonstration de force dans le sprint final, qu'il a terminé en trombe devant Dylan Groenewegen (Lotto NL-Jumbo) et Edvald Boasson Hagen (Dimension Data). Kittel a désormais 133 points d'avance sur son dauphin Michael Matthews au classement du maillot vert. Fort de sa cinquième victoire dans ce Tour de France (son record personnel), le coureur de la formation Quick-Step Floors devrait, sauf incident majeur, garder son maillot jusqu'à Paris.

 
Maillot à pois : Warren Barguil (FRA/Sunweb)
Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) a récupéré le seul petit point de cette 11eme étape. Suffisant pour comprendre que Warren Barguil n'avait, une nouvelle fois, pas à s'en faire pour son maillot à pois, conquis lors de la 9eme étape.

 
Maillot blanc : Simon Yates (GBR/Orica-Scott)
Rien à signaler non plus pour le meilleur jeune provisoire de cette Grande Boucle. Comme les autres leaders du Tour de France, Yates a continué à se préserver avant les Pyrénées.

 
Combatif du jour : Maciej Bodnar (POL/Bora-Hansgrohe)
Ils étaient d'abord partis à trois dans l'échappée du jour. Maciej Bodnar était accompagné de Backaert et Marcato jusqu'à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Puis le Polonais a décidé d'attaquer, sentant que ses deux compagnons du jour allaient se faire avaler par le peloton. Le coureur de l'équipe Bora-Hansgrohe s'est alors offert un joli numéro et a résisté avec beaucoup de courage. Il n'a été repris que juste avant le sprint final, à 250 mètres de la ligne d'arrivée...

 

 
2 commentaires - 11eme étape : Les Français et la vie des maillots
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]