13eme étape : Les Français et la vie des maillots

13eme étape : Les Français et la vie des maillots©Media365
A lire aussi

Media365, publié le vendredi 14 juillet 2017 à 19h29

Barguil qui s'offre une première victoire sur le Tour de France et assure pour le maillot à pois, Contador élu combatif du jour après un gros combat, Aru, Kittel et Yates qui gardent leurs tuniques respectives... Voici le point sur la 13eme étape des Français et la vie des maillots.

Les Français
Le public français est décidément gâté ! Après la victoire de Romain Bardet lors de la 12eme étape jeudi, Warren Barguil a lui aussi connu son jour de gloire vendredi, lors de la 13eme étape. Alors qu'il était passé à quelques centimètres d'une victoire dimanche dernier à Chambéry, le Breton a forcé le destin entre Saint-Girons et Foix, pour s'imposer. Premier à attaquer, dès l'entame des 101km de cette courte mais rude étape, le grimpeur a rapidement été repris par le peloton avant d'être rattrapé par Landa et Contador après une autre attaque. Sa dernière tentative, au sein d'un groupe de contre dans lequel il était accompagné par Quintana, Kwiatkowski et Vuillermoz, a été la bonne. Dans le final, seul le Colombien l'a accompagné aux côtés des deux Espagnols. Et le Français s'est montré meilleur au sprint, pour s'offrir sa première victoire d'étape sur la Grande Boucle. 

Romain Bardet, lui, a parfaitement géré son étape après le festival qu'il a délivré jeudi dans les Alpes. Il a fini aux côtés des trois autres hommes composant le quatuor de tête au général, à 1'48" du vainqueur du jour. Du côté des autres Tricolores, Thomas Voeckler était de la première attaque avec Barguil mais a lui aussi rapidement été avalé par le peloton. Thibaut Pinot n'arrive décidément pas à digérer le Giro puisqu'il a une nouvelle fois été lâché assez vite, tout comme Pierre Rolland. Deux coureurs qui auraient pu faire quelque chose dans cette étape s'ils avaient été en pleine possession de leurs moyens. Arthur Vichot ne s'est de son côté toujours pas remis de sa chute de mercredi. Blessé à un genou, le coureur a abandonné, laissant l'équipe FDJ avec seulement quatre coureurs sur ce Tour de France...

 
La vie des maillots
Maillot jaune : Fabio Aru (ITA/Astana)
Fabio Aru a assumé sa nouvelle tunique ce vendredi. L'Italien, qui s'est retrouvé très vite sans ses coéquipiers avec notamment l'abandon de Jakob Fuglsang, a su garder son sang-froid et n'a pas paniqué. Le coureur de la formation Astana a contrôlé, et réagi quand ses concurrents ont attaqué, en se mettant dans leur roue. Aru a finalement terminé 9eme, dans le groupe du quatuor de tête. Seule petite alerte, le bond en avant de Mikel Landa, qui se classe 5eme au général à 01'09".

 
Maillot vert : Marcel Kittel (ALL/Quick Step)
Marcel Kittel ne ressort pas plus menacé, si l'on pouvait vraiment le qualifier comme tel, qu'il ne l'était à l'issue de la 12eme étape dans ce classement du maillot vert. L'Allemand a pris 11 points ce vendredi, quand ses deux poursuivants, Michael Matthews (13 points) et André Greipel (9 points), n'ont pas ou peu fait mieux.
Maillot à pois : Warren Barguil (FRA/Sunweb)
Si l'on retiendra du Français sa magnifique victoire d'étape, Warren Barguil a aussi assuré dans la course au maillot à pois. Le Breton est arrivé deuxième au sommet du col de Latrape, troisième en haut du col d'Agnes, et a franchi le mur de Péguère en premier. Au final, le coureur de la Sunweb empoche 24 points sur 30 possibles, et détient une confortable avance de 61 points sur Mikel Landa, son nouveau dauphin dans le classement du meilleur grimpeur.
Maillot blanc : Simon Yates (GBR/Orica-Scott)
Cinquième de l'étape du jour, Simon Yates a mis un coup d'accélérateur dans la dernière descente en compagnie de Daniel Martin, afin de grappiller quelques secondes. Il termine à 1'39 des trois premiers du jour, neuf secondes devant le groupe des favoris. Seul Louis Meintjes lui tient la dragée haute dans ce classement du maillot blanc. Même si cela devrait être insuffisant pour l'empêcher de le porter jusqu'à Paris.
Combatif du jour : Alberto Contador (ESP/Trek-Segafredo)
Alberto Contador s'est offert un joli numéro en compagnie de son compatriote Mikel Landa, et a été l'un des principaux animateurs de cette 13eme étape. Les deux Espagnols ont longtemps fait la course en tête à deux ce vendredi, et le double vainqueur de la Grande Boucle (2007 et 2009) a montré une belle capacité de réaction après un début de Tour pour le moins compliqué. Le coureur de la formation Trek-Segafredo a finalement été devancé au sprint par Warren Barguil, mais intègre le top 10 au classement général, à 05'22" de Fabio Aru.

 
3 commentaires - 13eme étape : Les Français et la vie des maillots
  • Avec Warren et Romain la France a deux très bons coureurs, et il y a d'autres qui se présentent à la porte. Des jeunes qui en veulent et sans complexes. Sans prétentions et sans grosses têtes. Froome n'a pas encore perdu mais la machine est peut-être un peu enrayée. Il faut faire un max pour que ça reste ainsi et engendrer assez de temps de réserve pour le contre le montre.

  • Ce n'etait pas a coup sur le plus costaud , mais assurement il a été le plus tenace d'abord en resistant a distance et en revenant petit a petit pour finalement l'emporter . Un champion comme on aime , et en plus super sympa et pas fier .

  • bravo waren un bon petit Français pour le 14 juillet félicitations

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]