9eme étape : Renaud Capuçon " devenu admiratif des coureurs "

9eme étape : Renaud Capuçon ©Media365
A lire aussi

Media365, publié le dimanche 09 juillet 2017 à 16h56

Le violoniste français Renaud Capuçon évoque ses souvenirs du Tour de France, course au sujet de laquelle il est « devenu admiratif des coureurs ».

La 9eme étape du Tour de France a un goût particulier pour Renaud Capuçon. Elle a en effet pour arrivée Chambéry, la ville natale du violoniste. Dans ses jeunes années, Capuçon suivait le Tour « avec mes deux grands-pères, fans absolus. J'étais fasciné qu'ils se passionnent pour quelque chose que je comprenais pas vraiment, explique-t-il dans Le Parisien. J'ai vu passer le peloton pour la première fois à Bourg-Saint-Maurice. J'ai le souvenir d'une excitation incroyable, de quelque chose de très populaire et joyeux. La caravane pour les gamins, c'était magique. J'ai vu passer furtivement le maillot jaune. C'était l'époque d'Hinault, Fignon, des légendes. »

Le violoniste de 41 ans explique être ensuite « devenu admiratif des coureurs ». « Il y a une notion d'efforts comparable à celle qu'on retrouve avec la musique même si on ne la soupçonne pas toujours. L'endurance et la résistance physique, on en a aussi besoin sur scène », souligne Renaud Capuçon.

 
0 commentaire - 9eme étape : Renaud Capuçon " devenu admiratif des coureurs "
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]