AG2R-La Mondiale : Bardet ne veut pas s'enflammer

AG2R-La Mondiale : Bardet ne veut pas s'enflammer©Media365
A lire aussi

Media365, publié le mardi 11 juillet 2017 à 07h12

Troisième du Tour de France après neuf étapes, à 51 secondes de Chris Froome, Romain Bardet a confié en conférence de presse lors de la journée de repos qu'il essayait de viser le maillot jaune, mais qu'il gardait les pieds sur terre.

Il y a un an, après neuf étapes du Tour de France, Romain Bardet était sixième au classement général à 44 secondes du leader Chris Froome. Cette année, le coureur AG2R-La Mondial est troisième à 51 secondes. Le podium s'est donc rapproché et le maillot jaune éloigné par rapport à l'an passé. Mais les Tours de France ne sont jamais identiques et Bardet ne compte pas abandonner son rêve de maillot jaune alors qu'il reste encore deux semaines de compétition. C'est en tout cas ce qu'il a fait savoir lors de la traditionnelle conférence de presse de la journée de repos, lundi en Dordogne. « Je ne sais pas si je peux obtenir le maillot jaune. En tout cas, je me bats pour essayer de le faire. (...) Dans les Pyrénées ça va être intense. On ne va pas révolutionner les choses, mais on va essayer de passer à l'attaque, de profiter des opportunités.  (...) L'équipe et moi, on est monté d'un cran. Le résultat de l'an dernier nous a ouvert les yeux et motivé dans notre implication. C'est vrai que si on n'avait pas été là dimanche, ça aurait été un train royal pour la Sky. Là on est acteurs, des agitateurs. C'est le vélo que j'aime. »

Bardet : « La victoire de Hinault en 1985, ce n'est pas mon histoire »

Malgré tout, le coureur de 26 ans se méfie énormément de Chris Froome et de son équipe Sky. « Ça va être compliqué, Sky est encore très forte, ils sont quatre à être capables d'imposer un tempo. Je garde les pieds sur terre. (...) On ne se laisse pas griser. On compte nos forces aussi car le début de Tour a été fatiguant. Il reste encore deux semaines de Tour. Les classements ne sont pas figés. Il vaut mieux être dans ma position mais, pour autant, il n'y a rien de gagné. Le gros du chemin reste à faire ». Conscient de l'énorme attente du public français, Romain Bardet ne veut toutefois pas se mettre de pression : « Je sais qu'on attend un successeur en France à Bernard Hinault depuis 1985. Mais lorsqu'il a gagné le Tour, je n'étais pas né, ce n'est pas mon histoire. ». A lui d'écrire la sienne dans les deux semaines qui viennent...

 
7 commentaires - AG2R-La Mondiale : Bardet ne veut pas s'enflammer
  • Pour cela il faudrait que toutes les équipes courent pour le maillot jaune et non pour la seconde place
    Sans les Astana et Uran : Froome aurait dû puiser dans ses forces pour revenir sur Bardet
    mais non ils ne visent que le podium !
    Résultat ils prennent tous 4 scdes de plus dans les dents
    En conclusion : oui Froome est très fort oui son équipe est impressionnante mais ce n'est pas en roulant avec eux que l'on pourra un jour les battre !!!

  • froom sera en jaune a paris il y aucun probléme car il est archi dopé comme armstrong et comme celui ci les contrôles ne trouvent rien car ces gens là anglo saxon on plus d'avance sur les produits masquants il faut pas oublier que le sport américain professionnel possédent des techniques biologiques pour se doper que non pas les européens même topo pour les équipe de rugby de l'hemisphére sud comme les all black.Le dopage physique a une longue histoire avec leurs nombreuses victimes il n'y a pas que l'EPO qui une drogue ringarde même les soldats allemands en 40 étaient dopés! je viens de voir un documentaire là dessus !

    Pas très clair mais pas faux, Arte a présenté il y a peu une émission intéressante "plus vite, plus haut, plus dopés" où la majorité des sportifs de chaque sport sont ciblés, même Hussein Bolt l'intouchable, l'icône des JO. Les centres de contrôles avouent leur désarroi, car ils admettent que les produits dopant qu'ils recherchent ne sont plus utilisés par les athlètes de haut niveau depuis des années, ils sont passés à plus efficace et indétectable pour le moment. Plus un athlète est riche et connu et plus il a accès à ce qui se fait de mieux en produits dopant. Exemple Armstrong dépensait environ entre 300000/500000 dollars en dope, quand on en gagne Dix millions de dollars par an, ça reste un bon placement. Quand aux soldats il y a bien longtemps qu'on leur donne ce qu'il faut pour en faire des bêtes de guerre, les allemands en 39 étaient dopés à la méthamphétamine , les anglais et américains ensuite au maxiton!

    et les français au pinard c'est connu mon grand père me disait il y avait qu'une chose en abondance lors de la premiére guerre mondiale c'était le vin rouge !

  • L'équipe SKY me rappelle l'équipe US Postale même façon de courir et tout les coureurs sont au top aucune défaillance seule une chute est survenue mais pas de
    problème pour moi c'est déjà classé les autres coureurs auront beau essayer il auront
    du mal à les mettre en difficulté comme à une certaine époque

  • Boaf..;tout ça ça vole bas!

  • BARDET a raison d'être clair dans ses propos,, en bon sportif qu'il est il pense à la course, au chemin qui reste à faire et aux effortrs qu' il devra fournir.. Après il pourra parler de l'histoire du tour... Il donne une bonne image des FRANCAIS et se crée un palmares dont on parlera plus tard. La SKY est l'équipe la plus complète et reste redoutable en montagne, espérons qu'ils auront aussi des faiblesses comme tout spotif qui roule à l'eau claire.

    rien a faire contre FROOM le dopé comme armstrong les contrôles sont bien en retard pour déceler les produits masquants d'ailleurs l'organisation duntour ferme les yeux comme a l'époque d'armstrong !il a fallu des dénonciations avec l'appui des américains pour le coincer !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]