Cycliste, ça gagne bien ?

Cycliste, ça gagne bien ?©Media365
A lire aussi

Media365, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 18h53

Comme chaque année, le Tour de France occupe une place importante dans le programme estival des Français. Le Grande Boucle attire les plus grands cyclistes du monde et passionne. Mais d'ailleurs, combien ça rapporte de passer des heures sur un vélo ?

Lors de la sortie des différents classements des sportifs les mieux payés au monde, les cyclistes ne se pressent pas pour voir si leur nom apparaît dans la liste. Car, on ne va pas se mentir, ils sont très loin du top mondial selon les chiffres sortis par Ouest-France. Triple vainqueur du Tour et déjà maillot jaune après la première semaine, Christopher Froome est le cycliste le mieux payé du plateau avec un peu plus de cinq millions d'euros par an (5,2). Le coureur de la Sky domine un classement où les têtes d'affiches que sont Alberto Contador (5 millions), Peter Sagan ou Vincenzo Nibali (4 millions) trustent les premières places.

On est donc loin des gros salaires que l'on peut retrouver dans le foot. Et ce n'est pas en s'intéressant aux salaires de cyclistes français que ça va s'arranger. En passant chez Cofidis, Nacer Bouhanni s'est offert le plus gros salaire de l'histoire du cyclisme français avec un chèque de 1,35 millions d'euros par an. Si la moyenne de 2012 était de 260 000 euros, elle a bien augmenté depuis mais les Pinot, Bardet ou Gallopin restent encore bien au-dessus des 500 000 euros par an auxquels s'ajoutent des primes individuelles et collectives : 500 000 euros pour le vainqueur du Tour, 11 000 euros pour une victoire d'étape etc. Même avec l'addition de tout, on reste bien loin du salaire astronomique de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi (30 millions par an).

 
1 commentaire - Cycliste, ça gagne bien ?
  • Les primes de victoires ou celles liées aux différents maillots, ne sont pas des primes individuelles.
    En effet, toutes les primes y compris celle attribuée aux vainqueur du tour de France sont divisées en 10 parts.
    Une part pour chaque équipier (il y en a 9 par équipes) et une pour l'encadrement (masseurs, directeurs sportif, mécanos).
    Il existe une grille des salaires définie par l'Union Cycliste Internationale.
    Pour un Néo-pro (jeune coureur professionnel) le salaire minimum est d'environ 30 000 euros brut par an.
    Seuls quelques grands noms, comme ceux cités dans cet article gagnent des millions.
    Mais, ils se comptent sur les doigts des deux mains

    la faute à qui ces faibles salaires par rapport aux autres sports ? Aux organisateurs des grandes courses ASO en tête qui prend tout l'argent de sponsors et des droits TV et qui en redistribue peu comparativement à ce qui est encaissé. Le cyclisme est le seul sport qui fournit un spectacle ou les spectateurs ne paient rien mais surtout où les droits TV ne sont pas redistribués aux equipes et donc aux coureurs alors que ceux sont qui font le spectacle.
    Tinkoff avait dénoncé cela en son temps mais sans être suivi

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]