Démare peut-il conserver le maillot vert jusqu'à Paris ?

Démare peut-il conserver le maillot vert jusqu'à Paris ?©Media365
A lire aussi

Media365, publié le jeudi 06 juillet 2017 à 08h53

Actuel leader du classement par points, Arnaud Démare peut tirer profit de la disqualification de Peter Sagan pour essayer de garder le maillot vert jusqu'au bout. Mais la route menant aux Champs-Elysées est encore longue et semée d'embûches...

« Le maillot vert n'est toujours pas l'objectif majeur, mais on ne sait jamais, » lâchait Arnaud Démare lundi, après avoir franchi la ligne d'arrivée à Longwy. Le sprinteur français a-t-il changé d'avis depuis ? Cela ne serait pas impossible, car la situation a clairement évolué. Vainqueur d'étape à Vittel mardi, le Beauvaisien s'est emparé de la tête du classement par points. Mieux : auteur d'un coup de coude ayant entraîné la chute de Mark Cavendish dans l'emballage final ce même jour, Peter Sagan a été disqualifié par le jury des commissaires. Or, le Slovaque s'était adjugé le maillot vert à l'occasion des cinq derniers Tours de France et était le grandissime favori à sa propre succession. Son exclusion de la Grande Boucle offre-t-elle, dès lors, un boulevard à Démare ?

Déjà quarante points d'avance sur Kittel
On pourrait le penser. Tout d'abord parce que les premières étapes ont montré que le protégé de Marc Madiot faisait mieux que rivaliser avec les autres sprinteurs. Dans une très bonne condition physique depuis le début de l'année, le champion de France semble être un léger cran au-dessus d'Alexander Kristoff, d'André Greipel, de Nacer Bouhanni ou encore de Sonny Colbrelli. Cavendish ayant abandonné, Sagan ayant été disqualifié, le seul à avoir réussi à lui voler la vedette s'appelle Marcel Kittel. Le puissant coureur allemand s'est en effet imposé à Liège, lors de la deuxième étape. Mais il n'a rien pu faire à Longwy, où la bosse était trop rude pour lui, ni à Vittel, où la première chute l'a coupé dans son élan. Après cinq jours de course, le classement par points est donc dominé par Démare (127 pts), qui devance de quarante unités le coureur de la Quick-Step Floors (87 pts). Un écart loin d'être inintéressant, et qui pourrait continuer à grimper si le Picard termine à plusieurs reprises devant son rival sur les prochaines étapes de plaine.

Matthews, la principale menace pour Démare ?
Être régulièrement classé parmi les cinq premiers lors des arrivées se concluant par un sprint massif est l'un des éléments à maîtriser absolument pour conquérir le maillot vert. Le deuxième consiste à être capable de se glisser dans des échappées matinales en montagne afin d'aller remporter le sprint intermédiaire, quitte à finir en roue libre ensuite. C'est précisément cette stratégie qui a permis à Sagan de s'octroyer cinq maillots verts consécutifs. Enfin, il est nécessaire de s'accrocher sur les arrivées en bosse, qui elles aussi permettent d'engranger un nombre non négligeable de points. Le coureur de la FDJ y était parvenu à Longwy, alors même que les autres sprinteurs avaient rapidement lâché prise. A vrai dire, le principal adversaire d'Arnaud Démare n'est pas Marcel Kittel, mais Michael Matthews. Troisième du classement intermédiaire en question (73 pts), l'Australien est un puncheur très rapide, un chasseur d'étapes au profil ressemblant à celui de Peter Sagan. Le coureur de la Sunweb cherchera sans doute à mettre le Français en difficulté sur des tracés accidentés, où il est censé être meilleur que lui. A Démare de ne pas se laisser faire. La route jusqu'à Paris est encore longue, d'ici-là de très nombreux points seront distribués. Il y en aura d'ailleurs cinquante pour le vainqueur de la sixième étape, qui relie Vesoul à Troyes ce jeudi.

 
5 commentaires - Démare peut-il conserver le maillot vert jusqu'à Paris ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]