Etape 10 : Les Français et la vie des maillots

Etape 10 : Les Français et la vie des maillots©Media365
A lire aussi

Media365, publié le mardi 11 juillet 2017 à 18h00

Alors que deux Tricolores ont tout donné pour conjurer le sort, Marcel Kittel a démontré que son maillot vert n'était pas usurpé.

Les Français
Dès le départ, il était annoncé que ceux qui tenteraient le coup de l'échappée n'iraient pas au bout, à Bergerac. Mais Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert) et Elie Gesbert (Fortuneo-Oscaro) ont fait fi de cette prédiction. Les deux Tricolores se sont lancés dans l'aventure d'une échappée qu'ils savaient condamnée dès le départ. Si Yoann Offredo est parti le premier dès que Christian Prud'homme a abaissé le drapeau au kilomètre zéro, Elie Gesbert a attendu deux kilomètres pour faire son effort et le rejoindre aux avant-postes après cinq kilomètres de course.

Dès lors, les deux galériens du jour ont collaboré du mieux qu'ils pouvaient. Ils se sont partagés les honneurs avec Elie Gesbert qui a pris les points au sommet des deux difficultés de quatrième catégorie du jour alors que Yoann Offredo a pris la première place au passage sur la ligne du sprint intermédiaire. Mais, finalement, ils ont dû céder face aux équipes de sprinteurs à sept kilomètres du but, se serrant la main juste avant d'être avalés par le peloton. Le sprint n'a pas permis à Nacer Bouhanni de se mettre en avant car, s'il a pu prendre la roue de Marcel Kittel, il n'a pu que constater la différence de puissance entre l'Allemand et le reste des sprinteurs de ce Tour de France et termine sixième de cette étape.
La vie des maillots
Maillot jaune : Christophe Froome (GBR/Sky)
Une journée sans aucun souci pour le leader du Tour de France et son équipe Sky. Chris Froome est resté bien sagement dans le peloton tout au long de l'étape pour s'offrir comme une deuxième journée de repos de suite.
Maillot vert : Marcel Kittel (ALL/Quick Step)
Après avoir cédé deux points à Andre Greipel dans le sprint intermédiaire, l'Allemand a déployé sa pleine puissance dans le sprint final, parfaitement lancé par son équipe. Marcel Kittel profite de l'occasion pour signer une quatrième victoire d'étape cette année sur le Tour et s'affirme comme grand favori dans la lutte pour le maillot vert à Paris... s'il passe bien la montagne.
Maillot à pois : Warren Barguil (FRA/Sunweb)
Avec deux petits points distribués dans cette 10eme étape, Warren Barguil n'avait aucune raison de s'en faire pour son maillot à pois, bien accroché sur ses épaules au moins jusqu'à Peyragudes.
Maillot blanc : Simon Yates (GBR/Orica-Scott)
Comme tous les leaders du Tour de France, le maillot blanc de meilleur jeune a passé une journée assez tranquille dans le peloton. Il a, lui aussi, profité de l'occasion pour limiter la débauche énergétique avant l'explication dans les Pyrénées.
Combatif du jour : Elie Gesbert (FRA/Fortuneo-Oscaro)
S'il a suivi dans le lancement de cette échappée, Elie Gesbert s'est beaucoup donné, a pris les points des difficultés et a été le moteur de cette grande échappée du jour. Yoann Offredo aurait pu prétendre à cet honneur mais l'implication du coureur de la formation Fortuneo-Oscaro a été salué par le jury.

 
1 commentaire - Etape 10 : Les Français et la vie des maillots
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]