Etape 12 : Fuglsang (Astana) au départ avec... deux fractures

Etape 12 : Fuglsang (Astana) au départ avec... deux fractures©Media365
A lire aussi

Media365, publié le mercredi 12 juillet 2017 à 21h58

Jakob Fuglsang au départ de la 12eme étape, mais avec... deux fractures. La 11eme étape, mercredi, a laissé des traces sur le corps du coureur danois de l'équipe Astana, tombé dans une chute collective dont il n'est pas sorti indemne.

A voir le cinquième du classement général redescendre plusieurs fois à la voiture médicale, on a même pensé à un moment qu'il ne poursuivrait pas ce Tour de France 2017. Finalement, le récent vainqueur du Critérium du Dauphiné sera bien au départ jeudi matin, a annoncé Astana sur Twitter, où la formation kazakhe chère à Fabio Aru a précisé que Fuglsang souffrait de deux fractures, l'une à un poignet, l'autre au coude gauche.

Un peu plus tôt, Dario Cataldo, coéquipier de Fuglsang sous les couleurs d'Astana, avait, lui, été contraint à l'abandon après s'être retrouvé lui aussi au sol dans la chute ayant impliqué également le Danois ou encore John Degenkolb. Toutefois, l'Italien, contrairement à ce qui avait été redouté dans un premier temps, ne souffre finalement d'aucune fracture. Il gardera toutefois une protection au niveau de la main gauche pendant quelques semaines en raison de contusions et d'écorchures.




 
29 commentaires - Etape 12 : Fuglsang (Astana) au départ avec... deux fractures
  • avec tous ses concurents au tapis, l'anglais n'aura pas trop de mal à regagner la capitale en jaune; ce Tour est d'un ennui....seukl ce gros crétin de Thierry Adam, viré du commentaire, mais revenu par la fenêtre sur une moto (!!!) ne s'en aperçoit pas, tout occupé à donner du "patron" à tout bout de champ, comme du tempos de l'américain tricheur...

    et ton BARDET sera 2e comme dabe crétin !!!

  • Si c'était vraiment fractures il ne'prenxezot pas,le départ, car cette étape va été dure,il va falloir tirer sur,les bras, de,plus les vibrations seront insupportables.
    Coup de com. Mensonges de la,part des dirigeants et de l'intéressé

  • Bonne nouvelle pour les premiers du classement, Froome; Bardet, Aru et autres. Cela devient plus "facile". Le tour devient de moins en moins passionnant.

    mloins passionnant? parcequ'il l'était, passionnant? vous plaisantez..;dès les premières étapes, l'anglais a été présenté comme le patron, invincible, bien calé derrière ses coéquipiers qui le traînent; il n'ra rien fait jusqu'à présent, rien du tout! et puis ces étapes conçues pour faire gagner les spinters, enfin "le" sprinter KITTEL, toujours lui, qui vient tirer les marrons du feu, bien aspiré par ses lièvres, au nez et à la barbe des courageux échappés qui auront animé la course toute la journée, pour des prunes, parce que les organisateurs pensent qu'un sprint massif c'est du spectacle, et que le spectateur veut du spectacle; vous aurez noté qiue les dix derniers kilomètres sont souvent sur autoroute...

  • En 1962, Raymond Poulidor avait pris le départ du Tour de France avec un plâtre à la main, pour cause de fractures à deux doigts, et cela ne l'avait pas empêché de terminer à une place honorable.
    Si Fuglsang peut prendre le départ de l'étape, c'est que les fractures doivent être situées à des endroits "non stratégiques" et ne l'empêchent pas de tenir un guidon, même si cela est douloureux.

  • Il faut le maillot jaune du meilleur toubib, et lui décerner une victoire à l'arrivée.
    C'est vrai ils sont toujours dans l'ombre, et les coureurs leurs doivent tant.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]