Etape 13 : Un 14 juillet en haute altitude

Etape 13 : Un 14 juillet en haute altitude©Media365
A lire aussi

Media365, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 18h40

Pas de répit pour les coureurs au lendemain du marathon pyrénéen entre Pau et Peyragudes. Ne vous fiez pas aux apparences : si cette 13eme étape, entre Saint-Girons et Foix, ne fait que cent kilomètres tout rond - ce qui est assez rare pour le signaler - elle s'annonce terrible pour les organismes sur le papier, avec près de trois mille mètres de dénivelé au total sur la journée.



Au programme notamment en fin d'étape l'infernal Mur de Péguère (1 375 m), terrible grimpeur de plus de trois kilomètres avec des pentes à plus de 15% de moyenne et dont les pourcentages atteignent par moment les 18%.
Cocorico pour Barguil ?
Auparavant, le peloton aura escaladé deux autres ascensions qui s'annoncent redoutables elles aussi, le Col de Latrape (1 110 m) et le Col de l'Agnes (1 570 m), jamais empruntés encore par le Tour de France. En ce jour de fête nationale française, on attendra évidemment de nos coureurs qu'ils s'illustrent lors de ce 14 juillet 2017 toujours si particulier pour les coureurs tricolores, mais seuls les vrais montagnards devraient pouvoir dire leur mot jeudi. Warren Barguil, le meilleur grimpeur, privé de la victoire à Chambéry pour quelques centimètres, présente notamment le profil pour crier cocorico à l'arrivée à Foix.

 
2 commentaires - Etape 13 : Un 14 juillet en haute altitude
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]