Etape 15 (Laissac-Sévérac l'Eglise - Le Puy-en-Velay) : Les Français et la vie des maillots

Etape 15 (Laissac-Sévérac l'Eglise - Le Puy-en-Velay) : Les Français et la vie des maillots©Media365
A lire aussi

Media365, publié le dimanche 16 juillet 2017 à 19h43

Tony Gallopin n'est pas passé loin de la victoire de la 15eme étape du Tour de France, avec arrivée au Puy-en-Velay. Christophe Froome (Sky) s'est fait peur mais conserve son maillot jaune. Logiquement, le vainqueur d'étape Bauke Mollema (Trek-Segafredo) a hérité du prix de la combativité. Warren Barguil (Sunweb) a consolidé son maillot à pois en passant premier dans trois des quatre difficultés du jour. Son équipier Michael Matthews n'est lui plus qu'à 73 points du maillot vert porté par Marcel Kittel (Quick-Step). Enfin, Simon Yates (Orica-Scott) n'est pas du tout inquiété par Louis Meintjes (UEA) pour son maillot blanc.

Les Français
Tony Galoppin a pris la troisième place de la 15e étape au Puy-en-Velay. Le Français de la Lotto-Soudal aura sûrement le regret de ne pas avoir sauté dans la roue de Bauke Mollema lorsque ce dernier a distancé le groupe d'échappée à 30 kilomètres de l'arrivée, mais monter sur le podium d'une étape du Tour de France est déjà une belle récompense pour lui après des éditions 2015 et 2016 galère et une chute qui lui lui a beaucoup abîmé le pied, lors du prologue à Düsseldorf. Il devra encore patienter avant de connaitre un deuxième succès sur la Grande Boucle, après celui obtenu à Oyonnax en 2014. Warren Barguil (5eme) de l'étape, n'a lui pas eu les jambes pour disputer la victoire d'étape, tout comme Lilian Calmejane (7eme), Thibault Pinot (9eme), Pierre-Luc Périchon (14eme), Amaël Moinard (15eme) et Romain Hardy (19eme), tous présents dans l'échappée matinale. 

Romain Bardet est toujours 3eme du classement général. L'Auvergnat continue à vouloir mettre ses adversaires dans le rouge. Le leader d'AG2R a demandé à ses équipiers d'imprimer un gros rythme dans le Col de Peyra Taillade (8,3 kilomètres à 7,4% de pente moyenne) mais la seule victime, au final, s'appelle Nairo Quintana, qui saute du top 10. Auteur d'un gros travail, Alexis Vuillermoz (AG2R) a fini avec les favoris et se retrouve 16eme du général, à deux secondes seulement du 15eme, Mikel Landa (Sky). Enfin, Pierre-Roger Latour (AG2R) passe de la 12eme à la 14eme place du classement. Il se fait doubler au général par Damiano Caruso (BMC) et par Warren Barguil (Sunweb). Ce dernier bondi de la 15eme à la 13e place.  Enfin, Brice Feillu et Guillaume Martin restent 19eme et 20eme.
La vie des maillots
Maillot jaune : Chris Froome (GBR/Sky)
Nouveau coup de chaud pour Christopher Froome, qui ne vit décidément pas un Tour de France facile. Après avoir repris le maillot jaune à Fabio Aru (Astana) la veille, le Britannique a été piégé par l'accélération des AG2R dans le Col de Peyra Taillade. Aidé par ses équipiers pour revenir, il a ensuite connu un incident mécanique mais l'ancien champion du monde, Michal Kwiatkowski, lui a donné sa roue, ce qui lui a permis de réintégrer le peloton de tête avec l'aide de Mikel Nieve puis de Mikel Landa et donc de conserver sa tunique de leader de la Grande Boucle, avec toujours 18 secondes d'avance sur Fabio Aru, et 23 secondes sur Romain Bardet.


Maillot vert : Marcel Kittel (ALL/Quick-Step)
Les Sunweb sont très en vue depuis quelques jours. Après la victoire de Warren Barguil à Foix et de Michael Matthews à Rodez, la formation allemande a de nouveau était très active ce dimanche. Parti dans l'échappée du jour, Michael Matthews a remporté le sprint intermédiaire à 93 km de l'arrivée devant Thomas de Gendt (Loote-Soudal) qui n'a pas pu protéger les intérêts d'Andre Greipel. Pour le moment, Marcel Kittel (373 points) a encore la tunique verte bien accrochée mais Michael Matthews (294 points) n'entend pas rendre les armes jusqu'à Paris. Derrière, Andre Greipel (187 points), est distancé.

Maillot à pois : Warren Barguil (FRA/Sunweb)
Warren Barguil devrait sans aucun doute, sauf catastrophe, revêtir le maillot à pois sur le podium des Champs Elysées. Le coureur de la Sunweb a pris la bonne échappée, ce qui lui a permis de passer en tête au sommet de la Montée de Naves d'Aubrac (1ere catégorie), au sommet de la Côte de Vieurals (3eme cat.) et aussi en haut du Col de Peyra Taillade (1ere cat.). Seul Bauke Mollema lui a arraché un point en s'extirpant de l'échappée avant la dernière difficulté, la Côte de Saint-Vidal. Warren Barguil ne laisse que des miettes !

Maillot blanc : Simon Yates (GBR/Orica-Scott)
Plus les étapes passent, moins on imagine Louis Meintjes (UAE Emirates) venir titiller sérieusement le maillot blanc de Simon Yates (Orica-Scott). Le Britannique compte 3'07' d'avance dans ce classement du meilleur jeune sur le Sud-Africain. Pierre-Roger Latour (+11'39'') n'est lui plus dans la course. Simon Yates bien tenter de sortir du groupe de favoris dans le final, mais il a été repris.

Combatif du jour : Bauke Mollema (NER/Trek-Segafredo)
Quel coup réalisé par Bauke Mollema ! Le coureur de la Trek-Segafredo est sorti au bon moment d'un groupe d'échappée où plusieurs hommes avaient de beaux arguments pour arracher la victoire au Puy-en-Velay. Parti à 30 kilomètres de l'arrivée, le Néerlandais s'est sans doute surpris lui-même en résistant en gros rouleur au retour du groupe de poursuivants.

 
3 commentaires - Etape 15 (Laissac-Sévérac l'Eglise - Le Puy-en-Velay) : Les Français et la vie des maillots
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]