Froome semble inamovible, Uran et Contador menacent Bardet et Barguil

Froome semble inamovible, Uran et Contador menacent Bardet et Barguil©Media365
A lire aussi

Media365, publié le samedi 22 juillet 2017 à 12h20

L'épilogue du Tour de France approche. Le contre-la-montre de Marseille (22,5 km) va décider de l'ordre du top 10 avec trois questions principales. Christopher Froome peut-il être inquiété, Romain Bardet doit-il craindre Rigoberto Uran et Warren Barguil a-t-il une chance face à Alberto Contador ?

 
Froome semble inamovible
Les 22,5 km de Marseille doivent répondre à de nombreuses questions. La première, Christophe Froome est-il réellement en forme en cette fin de Tour de France ? Cette fois-ci, le triple vainqueur et double tenant du titre n'aura pas l'aide de Mikel Landa. Marquera-t-il de son empreinte la 104eme édition ou succèdera-t-il à Oscar Pereiro (2006) et Greg LeMond (1990) au palmarès moins reluisant de ceux qui ont gagné la guerre... sans gagner une bataille. Jusque-là, il a toujours arraché au moins une étape (2 en 2013, 1 en 2015 et 3 en 2016). Lors du prologue de début de Tour, l'homme de la Sky a relégué Romain Bardet à 39 secondes et Rigoberto Uran à 1'01''. Le maillot jaune semble bien accroché à ses épaules et la météo ne devrait pas le freiner. La pluie qui a poussé Alejandro Valverde à l'abandon à Düsseldorf est cette fois supplantée par le soleil  marseillais et ses 28°C annoncés. La côte de Notre-Dame de la Garde (1,2 km à 9,5%) devrait assurer sa place de numéro 1.

Bardet semble pouvoir contenir Uran
23 secondes, cela semble quasi impossible à reprendre pour Romain Bardet sur le leader. Le dauphin est bien loin du niveau requis en chrono pour rivaliser. S'il n'a jamais été confronté à Christopher Froome sur la discipline cette saison, le Français a fini très loin des premières places sur celui Tour du Pays Basque (50eme) comme sur ceux du Dauphiné (46eme) et de Düsseldorf (63eme). A défaut de mieux faire qu'en 2016, le coureur AG2R va donc éviter de faire moins bien. Conserver ses six secondes sur Rigoberto Uran est un défi à sa hauteur mais méfiance. Le Colombien a pris une anonyme 95eme place en Allemagne mais il a battu Romain Bardet sur le chrono de 27 km du Tour du Pays Basque, terminant 33eme.

La bataille du top 10 s'annonce calme, sauf pour Barguil
Auteur d'une remontée exceptionnelle au classement générale lui permettant d'aborder le chrono de la cité phocéenne à la 9eme position, Warren Barguil pourrait avoir du mal à résister à Alberto Contador. L'Espagnol semble cette bien moins en forme que le Français en cette fin de Tour, mais il est un spécialiste de la discipline et il l'a de nouveau démontré cette saison. Le coureur de la Trek a ainsi pris la 2eme place du contre-la-montre de Paris-Nice, battu seulement par Julian Alaphilippe. Warren Barguil n'y prenait que la 51eme place, 1'47'' derrière son compatriote. Sur le Tour du Pays Basque, El Pistolero a terminé 4eme du CLM quand « Wawa » finissait 22eme. Le chrono  du Critérium permet de vérifier une nouvelle fois la bonne tenue de Contador (7eme) mais n'est pas un repère pour le Français (93eme) qui revenait d'une longue blessure à la hanche. 12 secondes : le matelas semble trop mince pour Warren Barguil qui n'a en revanche pas de soucis à se faire pour se présence dans le Top 10. Damiano Caruso (11eme) est 5'19'' derrière lui. Enfin, de la 4eme place de Mikel Landa (Sky) à la 8eme place de Louis Meintjes (EAU), ce devrait être le calme plat. Les niveaux de l'Espagnol, du Sud-Africain, de Fabio Aru (5eme), de Dan Martin (6eme) et de Simon Yates (7eme) n'étant vraisemblablement pas assez hétérogènes pour chambouler une hiérarchie déjà bien espacée.

 
5 commentaires - Froome semble inamovible, Uran et Contador menacent Bardet et Barguil
  • le paysage est beau ca vaut le coupde regarder la course je me demande si ils ont monte le col marchand assi vite que le centenaire ces cantador qui a monte le plus vite a marsielle

  • Froome remporte son 4e tour. Non seulement il a gagné sportivement, mais il s'est aussi imposé devant une centaine de milliers de crétins, tous ceux qui n'ont aucun respect pour l'effort humain. Le fait que ces crétins soient essentiellement français donne une idée de l'état de ce pays et surtout de sa mentalité. Merci au commentateur Pasteur d'avoir souligner la bêtise des gens qui sifflent ou qui huent. La-men-table. Bravo à tous ces champions, sans distinction d'équipe et de nationalité.

  • Plus ça va moins le tour est intéressant, entre les oreillettes, aucune étape contre la montre en montagne, heureusement qu'ils nous montrent de beaux paysages, c'est mieux que des Racines et des Ailes.

  • Tant qu'il y aura l'équipe sky le tour ne vaudra plus rien encore cette année on a toujours vu les sky rouler devant le peloton empêchant tous les autres de courrir!et frome qui pédale comme une mobilette je ne comprends pas qu'il arrive à être maillot jaune sans gagner une seule étape ce tour à été désolant !!!je crois je ne vais plus regarder le cyclisme

  • quel fiasco,ce tour!!entre commentaires et courses ennuyeux....et le fric -roi...avec le dopage bien sûr!!

    commentaires ennuyeux ça c'est ok pour Jalabert et la petite qui nasille mais pas chez euro sport

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]