Les Tops de cette première semaine de Tour de France

Les Tops de cette première semaine de Tour de France©Media365
A lire aussi

Media365, publié le lundi 10 juillet 2017 à 09h33

Christopher Froome assume son statut, les Français font le spectacle, Marcel Kittel domine les sprints... Voici les Tops de cette première semaine de Tour de France.

Froome est toujours sur son piédestal
Certains pointaient du doigt l'impression mitigée qu'il avait laissée sur les routes du Critérium du Dauphiné, d'autres insistaient sur le fait qu'il n'avait toujours pas levé les bras en 2017. Pour beaucoup, Christopher Froome était moins en forme que par le passé. Son impressionnante suprématie des dernières éditions allait cette fois être sévèrement battue en brèche. Mais le triple vainqueur de la Grande Boucle a rapidement rassuré ses fans et fait taire ses détracteurs. Sixième du contre-la-montre inaugural, lors duquel ses rivaux ont préféré limiter la prise de risque en raison de la pluie, le Britannique ne s'est jamais fait piéger et a assuré en montagne, même s'il n'a pas non plus placé d'attaque dévastatrice. En outre, malgré l'abandon sur chute de Geraint Thomas dimanche, la Sky reste de loin l'équipe la plus impressionnante depuis le grand départ de Düsseldorf. En jaune depuis mercredi, Froome compte une quinzaine de secondes d'avance sur son plus proche poursuivant, Fabio Aru. Un écart loin d'être irrémédiable certes, les quatre premiers du classement général se tenant par ailleurs en moins d'une minute. Le « Kenyan blanc » est donc loin d'avoir déjà course gagnée. Force est de constater, cependant, qu'il fait preuve d'une solidité redoutable. Une fois encore...
Les Français présents au rendez-vous
Les coureurs français se sont mis au diapason de leurs supporters, toujours aussi nombreux sur le bord de la route. Pour la première fois depuis 2010 et un doublé de Sylvain Chavanel, les Tricolores ont engrangé deux victoires d'étapes lors de la première semaine de course. Comme un symbole, c'est le champion de France, Arnaud Démare, qui a montré la voie. A Vittel, le Picard s'est imposé en costaud au terme d'un sprint massif parfaitement maîtrisé. Deuxième à Liège et à Troyes, le coureur de la FDJ a ensuite ensuite subi un gros coup de pompe. Dimanche, il est arrivé hors-délai (en compagnie de trois équipiers) et ne repartira donc pas mardi. La veille, Lilian Calmejane s'était illustré en levant les bras à la station des Rousses. Novice sur le Tour, l'Albigeois de la formation Direct Energie a signé un succès plein d'audace et laissant présager de belles promesses pour l'avenir. Battu d'un boyau par Rigoberto Uran à Chambéry, Warren Barguil se console avec le maillot à pois, qu'il défendra sans doute avec acharnement dans les Pyrénées. Enfin, Romain Bardet a jusque-là fait très bonne impression et occupe une intéressante troisième place au classement général.
Le plus rapide au sprint, c'est Kittel !
Aucun sprinteur de renom n'avait véritablement réussi à marquer les esprits depuis le début de l'année 2017, ce qui laissait planer une grosse indécision quant à l'issue des arrivées massives sur ce Tour. Ces dernières furent à chaque fois très animées, voire chaotiques. Ce qui n'a pas empêché Marcel Kittel de se rappeler à notre bon souvenir. L'Allemand a en effet sorti son épingle du jeu en s'imposant à trois reprises pendant la première semaine de course. Cela s'est parfois joué d'un rien (à Nuits-Saint-Georges, il a devancé Edvald Boasson Hagen pour six petits millimètres) mais le sprinteur de la Quick-Step Floors a confirmé qu'il était bien le plus rapide une fois lancé à pleine vitesse vers la ligne d'arrivée. Actuellement en tête du classement par points, le Thuringeois peut légitimement espérer conserver le maillot vert jusqu'à Paris. Et ce d'autant plus que Mark Cavendish, Arnaud Démare et surtout Peter Sagan ne sont plus là...

 
1 commentaire - Les Tops de cette première semaine de Tour de France
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]