Pas de regrets pour Chavanel

Pas de regrets pour Chavanel©Media365
A lire aussi

Media365, publié le vendredi 21 juillet 2017 à 19h28

Présent dans l'échappé du jour, Sylvain Chavanel a tenté la victoire d'étape ce vendredi avant de constater la supériorité d'Edvald Boasson Hagen.

A 38 ans, Sylvain Chavanel rêvait d'une victoire d'étape lors de ce Tour de France 2017, sept ans après son dernier succès sur la Grande Boucle. Parmi les échappées du jour, le coureur de la Direct Energie n'a pas été en mesure de contrarier Edvald Boasson Hagen, vainqueur ce vendredi. « On est toujours déçu de passer si près, mais dans l'échappée, il y avait du lourd, notamment au sprint. C'était déjà difficile de se retrouver à l'avant », a confié Chavanel à l'arrivée à Salon-de-Provence.

Le Français ne semblait pas éprouver plus de regrets que cela tant Boasson Hagen lui a paru supérieur : « Ça s'est fait au mental dans le premier grimpeur parce que c'était la dernière étape pour les baroudeurs. Cette victoire est logique avec ce que Boasson-Hagen a démontré depuis le début du Tour, c'est quelqu'un qui va très vite au sprint. Il a pris le bon côté dans le rond-point, et quand on laisse 20, 25 mètres à des coureurs  comme ça, c'est fini. Il était trop fort, derrière ça s'est joué pour la place de trois, mais là encore, il y avait du lourd. »

 
9 commentaires - Pas de regrets pour Chavanel
  • tour de france pour les paysages pour la course zero

  • on parle sans arrêt de Chavanel, mais rien, c'est plutôt Chavaniet

  • Merci sylvain d'être encore là. Bien sur la relève est assurée avec nos jeunes coureurs, ils nous feront vibrer comme souvent tu l'a fait.

  • Chavanel et Voeckler ont été de très bons coureurs, attaquant sans cesse, de vrais guerriers ! Aujourd'hui, atteints par la limite d'âge, ils manquent de jus pour se battre avec des gars qui ont à peine plus de la moitié de leur âge. Mais ils sont des exemples pour ces jeunes qui rêvent d'avoir leurs palmarès. Thomas s'en va. Sylvain reste encore un an comme capitaine de route pour les encadrer et leur apprendre les ficelles du métier. Respect, Messieurs !

  • Une énorme déception dans ce tour de France, Thibaut Pinot. Surévalué et assurément pas au niveau, il aura été l'Arlésienne de ce tour de France, il aurait du laisser sa place à un jeune coureur. Plus qu'une déception un véritable bide et dire qu'on le présentait comme un futur vainqueur qu'il n'étai déjà plus ..... dès la première étape.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]