Qui triomphera sur les Champs-Elysées ?

Qui triomphera sur les Champs-Elysées ?©Media365
A lire aussi

Media365, publié le dimanche 23 juillet 2017 à 08h51

Le Tour de France connaîtra son épilogue ce dimanche, à l'issue de la désormais traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées. Une étape qui devrait donner lieu, comme chaque année, à une ultime explication entre sprinteurs.

Après trois semaines d'une lutte intense, le Tour arrive à son terme. Christopher Froome profitera de la dernière étape pour s'offrir un petit défilé entre Montgeron et Paris, bien entouré par ses coéquipiers. Rigoberto Uran et Romain Bardet, respectivement deuxième et troisième du classement général, relâcheront eux aussi la pression et penseront au podium qu'ils pourront savourer une fois la ligne franchie. Et puis il y a tous les autres, ces coureurs qui ont souffert, sont tombés, ont été malades mais qui, au final, n'ont pas abandonné. Pour ceux-là, le rictus de douleur fera place à un sourire décontracté. On pourrait presque croire que cette ultime sortie du peloton de la Grande Boucle ne sert à rien, si ce n'est à se dégourdir les jambes. Erreur : les sprinteurs, du moins ceux qui sont toujours présents, auront bien l'intention d'en découdre.

La dynamique penche pour Matthews... et Boasson Hagen
Depuis le grand départ donné à Düsseldorf, quatre gros bras du sprint mondial ont disparu : Peter Sagan, Mark Cavendish, Arnaud Démare et surtout Marcel Kittel (sans oublier, à un degré moindre, Dan McLay). L'Allemand a dominé de la tête et des épaules les étapes de plat des deux premières semaines, lors desquelles il a engrangé un total de cinq victoires. Son abandon, survenu dans les Alpes, a donc laissé un vide. Michael Matthews aimerait le combler. L'Australien, qui a levé les bras à Revel et à Romans-sur-Isère, a récupéré le maillot vert auparavant porté par le Thuringeois. C'est vêtu de cette prestigieuse tunique qu'il ralliera Paris, ce qui attirera forcément l'attention et fera de lui l'un des grands favoris du jour. Attention toutefois : depuis Cavendish en 2011, le porteur du maillot vert ne s'est jamais imposé sur les Champs-Elysées. Matthews aura donc à coeur de mettre fin à cette série. Il devra notamment se méfier d'Edvald Boasson Hagen, qui dispose toujours d'une sacrée pointe de vitesse et qui est revenu au premier plan sur ce Tour (deuxième à Nuit-Saint-Georges et à Romans-sur-Isère, vainqueur à Salon-de-Provence). Ces deux hommes semblent être ceux disposant actuellement de la meilleure condition physique.

Greipel, Bouhanni, Kristoff, Degenkolb... Ils n'ont pas dit leur dernier mot
En retrait lors des précédents sprints et particulièrement en difficulté lors de la troisième semaine de course, d'autres sprinteurs n'ont pas encore eu l'occasion de lever les bras sur cette Grande Boucle. Ils compteront bien tout mettre en oeuvre pour y remédier ce dimanche, et ainsi finir sur une bonne note. Victorieux sur la plus belle avenue du monde en 2015 et 2016, André Greipel sera donc en terrain déjà conquis et saura exactement quand il devra produire son effort. Nacer Bouhanni aura quant à lui les faveurs du public et pourra s'appuyer sur une équipe, la Cofidis, encore au complet. Au contraire de Davide Cimolai, l'un des trois rescapés de la FDJ, qui devra probablement se débrouiller seul dans l'emballage final. Tous deux tombés précédemment, Alexander Kristoff et John Degenkolb n'ont pas pour autant abandonné et seront forcément gonflés à bloc au moment de foncer vers l'Arc de Triomphe. Oui, la lutte sera certainement plus âpre qu'il n'y paraît...

 
75 commentaires - Qui triomphera sur les Champs-Elysées ?
  • on s en tape de ce tour télégudé par les directeurs sportf..froome sera maillot jaune en ne gagnant aucune étape..uo est l intérêt du sport la dedans..il n y a plus de combativité comme autrefois..le tour est un jeu que l on dirige avec des manettes.

  • je suppose que comme d'hab,ce sera un sprinter qui va gagner,ok.
    Mais que va t-il se passer si landa,pour une seconde se met à cravacher un peu et ramasse la 3e place ?Ce serait marrant,non?

  • Cette dernière étape n'est pas intéressante , interdiction d'attaquer ! quand on voit qu'une seconde sépare le 2 et Le 3 ? Il serait
    peux être bon de revoir le règlement et que la dernière étape soit une vraie étape .

    Très juste, la contradiction est flagrante entre la compétition des sprinters et l'étape bidon des autres qui signent un pacte de non agression. Un non-sens lorsqu'on nous parle compétition à tour de bras pendant 3 semaines. Revenons à une étape normale, quitte à durcir un peu le parcours par quelques côtes et oublions l'exhibition sur ... "la plus belle avenue du monde" (comme disent ceux qui ont peu voyagé)

  • Je pense que l’équipe sky peut dire merci aux dirigeants du tour et oui porter des maillots interdits pour le contre la montre et comme pars hasard interdit celui d’après ensuite monsieur Froom a un problème il faut l’attendre monsieur Froom a un problème de vélo ce n'est pas grave on lui accorde le mème temps que le premiers qui est quand même arrive presque deux minutes avant.Donc pou l’année prochaine donner lui le maillot des le départ et on est tranquille ou supprime la sky et oui on aura un joli tours sans magouille

  • FINALEMENT,CELUI QUI TRIOMPHE,C'EST PRUDHOMME,CAR CE POURRI GAGNE DE L'ARGENT SUR UN TOUR ARCHI DOPE ET N'INQUIETE MÊME PAS LA JUSTICE.PAUVRE SPORT DETRUIT PAR L'ARGENT ET LA DROGUE ET DES MONSTRES COMME FROOME ET D'AUTRES!!
    CA SUFFIT DE CETTE MAFIA DU DOPAGE!!

    C'est quoi ce charabia haineux???Ou sont les preuves de ce que vous avancez? Vous devez avoir le foie gravement atteint pour distiller autant de fiel. Pauvre nase.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]