Sky : La méfiance reste de mise pour Froome

Sky : La méfiance reste de mise pour Froome©Panoramic, Media365
A lire aussi

Media365, publié le jeudi 20 juillet 2017 à 19h25

S'il n'a pas tué le Tour de France, Chris Froome a fait un pas de plus vers la victoire finale en ne concédant pas de temps. Mais le Britannique reste vigilant avant le contre-la-montre de Marseille.

Chris Froome n'a pas fait l'écart sur ses deux principaux rivaux en vue de la victoire finale dans le Tour de France à l'occasion de la dernière étape de montagne de l'épreuve, avec l'arrivée au sommet du Col d'Izoard. Le Britannique a tenté sa chance pour reprendre du temps à Rigoberto Uran et Romain Bardet mais tant le Colombien que le Français ont fait le nécessaire pour rester dans la roue. C'est donc avec moins de trente secondes d'avance qu'il abordera le contre-la-montre de Marseille, samedi pour l'avant-dernière étape du Tour. Une étape où il va se méfier plus que d'ordinaire d'un de ses rivaux. « Evidemment, ça aurait été bien de reprendre beaucoup de temps aujourd'hui mais je suis quand même content d'avoir repris quelques secondes face à Rigoberto Uran, qui sera mon plus gros adversaire lors du chrono, assure le Britannique dans des propos recueillis par Eurosport. Je pensais que j'avais fait un écart sur mon attaque mais Uran et Bardet sont revenus. Ils ont tous deux été impressionnants aujourd'hui (jeudi). Romain Bardet peut être satisfait d'être parvenu à prendre quatre secondes de bonification. Je crois que tout est encore ouvert et que ça va se jouer sur le chrono. C'est encore très serré, je vais tout donner dans le chrono, j'ai ma chance mais tout peut encore se passer tant c'est proche. »
Froome salue la performance de Barguil
Après l'arrivée, le porteur du maillot jaune a confié que cette étape a été tout sauf simple, ce qui le rend élogieux envers Warren Barguil, vainqueur du jour avec son maillot à pois. « C'était une étape très, très dure avec la montée finale. Félicitations à Warren Barguil pour sa très belle victoire, a déclaré au micro de France 2 le Britannique. Je suis content avec ce qui a été fait aujourd'hui. Mes coéquipiers ont fait un très bon boulot dans le final pour mener le groupe des leaders. » Des coéquipiers qui ont suivi sauf Mikel Landa qui est passé à l'attaque dans l'Izoard, ce qui n'a pas posé problème à Chris Froome. « C'était bien d'avoir eu la carte Mikel Landa à jouer », a assuré le porteur du maillot jaune sur Eurosport. En difficulté dans les Alpes il y a deux ans quand Nairo Quintana a fait fondre son retard sur le Britannique, le leader du Tour de France n'a pas caché sa satisfaction d'avoir passé le dernier massif au meilleur de sa forme. « Je suis content d'avoir passé les Alpes sans problème cette année, assure le leader de la formation Sky. Je trouve que les Alpes sont toujours un massif très dur pour moi mais, maintenant, j'attends le contre-la-montre de Marseille et on verra après. » Un contre-la-montre dont la préparation a été minutieuse et qui pourrait lui permettre d'avoir sa première victoire d'étape sur ce Tour qu'il domine malgré tout. « Je fais le maximum, que ce soit pour la victoire d'étape ou pour le maillot jaune, assure Chris Froome. J'ai déjà reconnu le parcours, ça va très vite. Ce n'est pas long mais je vais faire le maximum. » Un effort qui sera décisif pour la victoire finale et qui imposera de ne pas faire la moindre erreur.

 
2 commentaires - Sky : La méfiance reste de mise pour Froome
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]