Tout va se jouer ici !

Tout va se jouer ici !©Media365
A lire aussi

Media365, publié le mardi 18 juillet 2017 à 06h50

Il ne reste que six étapes, mais il existe néanmoins de belles occasions pour les leaders au général d'aller chercher le maillot jaune. Chacun va vouloir aller chercher la tunique jaune de Christopher Froome, et cela nous promet du beau spectacle.

29 secondes. C'est l'écart qui sépare Christopher Froome, le maillot jaune, et Rigoberto Uran, le quatrième du classement général. Entre eux, Fabio Aru et Romain Bardet, respectivement à 18 et 23 secondes du leader. Autant dire que pour le moment, rien n'est joué sur la route du Tour de France à moins d'une semaine de l'arrivée sur les Champs-Elysées. Il y a encore pour les favoris comme pour les outsiders des occasions de s'emparer de la première place.
Vers Serre-Chevalier, une descente à hauts risques
Sur le Tour, il y a les montées, puis les descentes. Les arrivées au sommet se sont faites plus rares sur le parcours cette année, seulement trois, et les descentes ont été le théâtre des plus significatives attaques et des plus importants faits de course, à l'image de la chute de Richie Porte lors de la 9eme étape, obligeant l'Australien à abandonner. Ce mercredi 19 juillet, l'étape numéro 17 emmènera les coureurs de La Mure à Serre-Chevalier, en passant par les mythiques cols de la Croix de Fer (Hors-catégorie, 24 km à 5,2%), du Télégraphe (Catégorie 1, 11,9 km à 7,1%) puis du Galibier (Hors-catégorie, 17,7 km à 6,9%). S'en suivra une descente, longue de 23 kilomètres pour arriver dans la station de sports d'hiver. Ce devrait être l'occasion pour les grimpeurs du Tour, ne pouvant reprendre du temps sur le maillot jaune dans les pentes rudes, d'attaquer le maillot jaune Christopher Froome, qui risque d'être accompagné du seul Mikel Landa. Romain Bardet et Fabio Aru, très bons descendeurs, pourraient y envisager de reprendre du temps sur le leader de la Team SKY et par la même occasion le maillot jaune.


L'Izoard en juge de paix ?
Une étape de purs grimpeurs. Avec l'arrivée au sommet du Col d'Izoard, cette étape sera celle de toutes les attaques. C'est ici que l'on verra qui est le plus fort après trois semaines de course, et sûrement qui sera le vainqueur du 104eme Tour de France. Avec ses 14 kilomètres de montée à plus de sept pour-cents de moyenne, l'Izoard sera le col le plus décisif du Tour, et celui d'une vie peut-être même pour le coureur qui réussira à faire la différence. Aru, Froome, Uran, Martin, Landa et surtout Bardet l'ont bien compris, lui qui avoué au journal L'Equipe : « C'est l'étape clé. Je crois qu'avec l'arrivée en altitude, les écarts seront décisifs pour celui qui aura le maillot jaune. »

Marseille, chrono décisif
Enfin, c'est sur les routes de Marseille que le Tour peut se jouer. Si les écarts sont trop importants au soir de la 18eme étape, le contre-la-montre au bord de la Méditerranée et son arrivée à l'Orange Vélodrome ne sera que symbolique. Mais si, au soir de l'Izoard, personne n'a encore créer de marge suffisante pour s'assurer la victoire finale à Paris, c'est ici que tout se jouera. Christopher Froome en serait le plus avantagé, lui qui est un spécialiste de l'effort en solitaire. Pour Fabio Aru et Romain Bardet, il faut tenter d'avoir au moins une minute d'avance au général sur le Britannique avant de s'élancer, eux qui ont fini à 40 secondes de ce dernier lors du chrono inaugural de Düsseldorf, long de 14 kilomètres.


Vous l'aurez compris, tout peut encore se jouer sur la Grande Boucle. Que ce soit pour Froome, Aru, Bardet, Uran ou même les outsiders Martin, Landa et Yates, tous peuvent encore prétendre au maillot jaune à Paris, graal du cyclisme, et ainsi rentrer dans la légende.

 
3 commentaires - Tout va se jouer ici !
  • Romain bardet de jaune a Paris jy crois ! .

  • Froome va enfumer tout le monde en jouant sur les rivalités entre leaders, si Aru attaque il attendra que Bardet ou Uran réagissent et vice versa (comme il semble que ces types pensent plus au podium qu'à une victoire), ensuite le CLM est à son avantage. Si Aru, Bardet, Uran étaient malins ils devraient s'allier pour se débarrasser de Froome en montagne, pas évident avec son équipe sur-boostée, ensuite ils régleraient leurs comptes à la pédale sur CLM.

  • FROOM va gagner c est un extraterrestre

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]