Wanty - Groupe Gobert : Offredo n'était pas censé attaquer

Wanty - Groupe Gobert : Offredo n'était pas censé attaquer©Media365
A lire aussi

Media365, publié le dimanche 02 juillet 2017 à 19h03

Le Français Yoann Offredo aura lutté pendant 200 kilomètres mais a vu le peloton se rapprocher et Kittel l'emporter lors de cette 2eme étape du Tour (Düsseldorf-Liège, 203,5km). Celui qui participe à son premier Tour de France peut néanmoins se consoler avec un prix du coureur le plus combatif qu'il n'a pas démérité.

Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert) aura tout donné lors de cette 2eme étape (Düsseldorf-Liège) et il est finalement récompensé. Le Français, qui faisait partie de l'échappée jusqu'aux derniers mètres, accompagné par l'Américain Phinney, n'a pu su garder son avance sur le peloton mais peut se consoler avec une belle course réalisée et surtout avec un trophée du coureur le plus combatif du jour (Prix Antargaz de la Combativité).
Yoann Offredo : « J'espère maintenant gagner une étape »
Yoann Offredo avait pourtant déclaré avant la course qu'il ne ferait rien ce dimanche, mais une idée semble être passée par la tête du coureur de 30 ans, qui participe à son premier Tour de France et qui voulait s'offrir une chance lors de cette 2eme étape : « Je n'étais pas désigné dans ceux de mon équipe (Wanty-Groupe Gobert) qui devaient prendre l'échappée mais au fond de moi, j'avais une petite idée en tête. Je savais qu'il y avait quelque chose à faire aujourd'hui. C'est vrai qu'il y avait un peu d'impatience de ma part, j'ai 30 ans et j'ai envie de bien faire tout de suite. Le prix de la combativité, c'est très gratifiant mais j'espère maintenant gagner une étape » a déclaré Yoann Offredo au micro de RMC après la course. Et si le Français n'a pas réussi à l'emporter ce dimanche, il aura l'occasion de retenter l'aventure lors des étapes restantes de ce Tour de France 2017. Il partira d'ailleurs avec le dossard rouge à Verviers ce lundi.

 
1 commentaire - Wanty - Groupe Gobert : Offredo n'était pas censé attaquer
  • Depuis quelques années le tour est devenu sans intérêt, une majorité d'étapes de plats, 4ou5 coureurs qui partent au Km0 roulent 200Kms, se font reprendre à 500m de l'arrivée et c'est toujours les 3ou4 sprinters qui ont été planqués toute la journée qui gagnent. Pas d'intérêt pour ce qui concerne le classement général. Heureusement pour les échappés :ils ont montré leur maillot.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]