Prix de la combativité: Offredo n’a rien compris !

La rédaction

A l’offensive et auteur d’un effort solitaire sur les routes de la plus longue étape du Tour de France (231km), mais privé d’un Prix de la combativité, qui lui semblait promis, Yoann Offredo affichait son incompréhension à l’arrivée à Chartres.

Yoann-Offredo
kristoff

Lire aussi

Kristoff règle le dernier sprint, Démare 3e

Kristoff règle le dernier sprint, Démare 3e

A quoi bon se battre ? Pour les beaux yeux… du public ! C’est la conclusion que tirait jeudi, à Chartres, l’exemplaire Yoann Offredo au terme de la plus longue étape (et plus ennuyeuse...) de cette Grande Boucle 2018. 231km à parcourir entre Fougères et la préfecture d’Eure-et-Loire. Un brin désabusé, le coureur de l’équipe Wanty-Groupe Gobert aura une nouvelle fois pris l’air en tête de course.

Déjà à l’offensive dès la première étape de ce Tour toujours sans victoire tricolore après six jours de course, le coureur français ne compte pas ses efforts. Encore un peu plus d’une centaine de bornes à faire la nique à un peloton qui, avant de mettre en action, flemmarde sur les routes de la Beauce. Et la satisfaction pour Offredo, il est vrai inoffensif au général (81e, +11"44), d’avoir creusé le plus gros écart depuis le départ de Noirmoutier. Sans compter le Prix de la combativité (*), qui lui revenait a priori… avant d’échoir finalement à l’autre échappé du jour, français lui aussi, un Laurent Pichon qui tentera également sa chance après que son compatriote avait été repris. En vain.

La seule récompense que j’ai eue, c’est le sourire du public

Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert)

A l’arrivée, apprenant qu’il n’aurait pas droit à son passage sur le podium, Offredo ne cachait pas sa perplexité, pour ne pas dire plus, au micro de France 2 : "Je suis un peu exténué, une fois n’est pas coutume", commentait-il, forcément éprouvé par sa journée aux avant-postes, mais plus encore déçu de ne pas pouvoir compter sur d’autres ambitieux pour multiplier les chances d’aller au bout. "Je savais que c’était une étape qui était longue et qu’il n’y aurait pas beaucoup de candidats à aller devant. Malgré tout, être tout seul, je trouve ça un peu dommage. La seule récompense que j’ai eue, c’est le sourire du public. Et c’est déjà une grande récompense, notait-il. Après, je ne comprends pas trop le principe du Prix de la combativité. Pourquoi il (Pichon) n’est pas venu avec moi ? Pourquoi il y a plein d’équipes qui ne collaborent pas ? C’est déjà magnifique d’être en tête du Tour de France, je pense que certains devraient essayer…" A bon entendeur…

------------------------------------------------------
(*) Le jury qui décerne le prix de la combativité au terme de chaque étape est composé de journalistes, d'anciens cyclistes et d'organisateurs de la Grande Boucle.

Lire aussi

Kristoff

Kristoff: "Ma plus belle victoire"

Après avoir frôlé la victoire sur plusieurs étapes du Tour de France, le champion d’Europe Alexander Kristoff s’est enfin imposé dimanche après-midi. Le sprinteur de la Team UAE-Emirates a pu lever les...

Kristoff: "Ma plus belle victoire"
kristoff

Kristoff règle le dernier sprint, Démare 3e

Alexander Kristoff s’est adjugé la dernière étape du Tour de France courue ce dimanche entre Houilles et Paris. Le coureur norvégien de la formation UAE Team Emirates a réglé le sprint des Champs-Elysées...

Kristoff règle le dernier sprint, Démare 3e
Alaphilippe

Alaphilippe: "J'ai du mal à réaliser"

Dimanche soir sur les Champs-Elysées, Julian Alaphilippe est monté sur le podium avec le maillot à pois du Tour de France. Le Français a été constamment à l'avant lors des trois semaines de course. Le...

Alaphilippe: "J'ai du mal à réaliser"
Latour

Latour: "C'est très spécial"

Après Julian Alaphilippe, un deuxième Français est monté sur le podium du Tour de France dimanche. Pierre Latour a en effet remporté le classement général du meilleur jeune, devançant le Colombien Egan...

Latour: "C'est très spécial"
Thomas

Thomas a "énormément de respect pour la réaction de Froome"

Si le maillot jaune reste bien chez la Sky, il change tout de même de propriétaire. Geraint Thomas, après avoir souffert de la comparaison avec Christopher Froome, s'en empare de la plus belle des manières,...

Thomas a "énormément de respect pour la réaction de Froome"
Geraint-Thomas

Pour un Tour "sans freins" et à "la lacrymo" !

La désaffection, supposée ou réelle, du public, mais plus encore le désintérêt pour une course sous le joug de la Sky incite les instances internationales à plancher sur de nouvelles mesures. Loin de faire...

Pour un Tour "sans freins" et à "la lacrymo" !
Toutes les images

Tour de France en images

TDF

Les 10 favoris du Tour de France 2018

martin_froome_bardet_aru_tdf_reu

Les plus belles photos du Tour de France 2017

mont_saint_michel_reu

Les départs les plus spectaculaires du Tour

TDF
martin_froome_bardet_aru_tdf_reu
mont_saint_michel_reu

Liens commerciaux

Publicité